Skip to main content
Projet D’établissement

L’engagement Massignon

S'informer
S'inscrire
Réserver une visite

Les compétences du 21ième siècle

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de s'intéresser aux élèves comme individus et de les sensibiliser aux attributs d'une citoyenneté en actes à travers :

  • La socialisation :

    apprendre à vivre ensemble, avec l’autre et pour l’autre

  • Le holisme :

    apprendre à faire des liens, des ponts

  • L’individuation :

    apprendre à se connaitre, à être soi

  • L’humanisme :

    apprendre à considérer l’Humain comme une fin et non comme un moyen

Trois élèves de petite section au lycée français international Louis Massignon

Car, aujourd’hui, les compétences académiques ne suffisent plus pour valoriser une action citoyenne ou une candidature et nécessitent d’être complétées par des compétences du 21ème siècle qui se composent de compétences de vie et de compétences numériques.

Ces compétences de vie visent à accompagner les élèves vers de nouvelles exigences liées aux évolutions culturelles, sociétales, éthiques et économiques et relèvent de 3 domaines (UNICEF) :

Domaine socio-émotionnel

Autonomie, gestion du stress et des émotions, confiance en soi

Domaine relationnel

Empathie, respect des différences, négociation, coopération, communication

Domaine cognitif

Créativité, esprit critique, capacité à faire des liens

Les compétences numériques, elles, visent à permettre aux élèves de s’approprier l’usage des outils technologiques au service de leurs apprentissages et du développement de leurs compétences de vie.
Comme un pont entre nos deux systèmes éducatifs, depuis décembre 2017, le Maroc a intégré le développement des compétences du 21ème siècle dans les programmes (projet FORSA en partenariat avec l’UNICEF).

Pour être efficient, le développement de ces compétences doit passer par l’explicitation des compétences mises en jeu dans chaque activité d’enseignement, la détermination avec les élèves des critères d’appréciation des compétences du 21ème siècle, et la réflexivité à l’issue de ces activités

Photo d'une élève de LFILM qui sourit

Épanouissement

Pour favoriser la réussite scolaire, l’établissement s’est engagé, en l’inscrivant dans son Projet d’Etablissement, à garantir le bien-être des élèves, en se dotant d’une programmation de la PS à la Terminale visant à développer chez tous les élèves les compétences du 21e siècle. Ces compétences sociales, émotionnelles et cognitives ont pour objectif de favoriser la prise de décision et la résolution de problèmes.
S’épanouir à l’école, c’est aussi se faire des expériences inédites et des souvenirs. Aussi, les sorties scolaires, les classes transplantées, les rencontres, les sorties culturelles, la participation à des événements fédérateurs… contribuent-ils à l’épanouissement de chacun et de tous, et peuvent permettre de détecter et de valoriser des talents.

Soutenue par les recherches en neurosciences, l’innovation pédagogique mise en œuvre par les équipes permet aux élèves de se sentir considérés, responsabilisés et à l’aise dans leur environnement scolaire.
Les élèves à besoin éducatifs particulier bénéficient évidemment d’une attention particulière afin de leur garantir, à eux aussi, le bien-être et l’épanouissement auxquels ils ont droit dans le respect des préconisations de « L’école inclusive ».

Les parcours éducatifs

  • Parcours d’éducation artistique et culturel

  • Parcours d’éducation à la santé

  • Parcours citoyen

  • Parcours avenir

  • Parcours linguistique

  • Parcours numérique

Une maîtresse qui aide une élève au lycée français international Louis Massignon
Une élève qui travaille sur une tablette avec sa maîtresse au lfilm

Le numérique pédagogique

Préalable :

On est sur une approche systémique qui, tout en utilisant le numérique dans les apprentissages (en tant que de besoin et quand il fait l’objet d’une plus-value pédagogique) prend en compte les formidables avancées digitales actuelles.
Le numérique au LFILM se décline pour tous nos élèves au travers d’un outil nomade, d’un logiciel de gestion de compte (Koxo), d’un logiciel de gestion de vie scolaire (Pronote), d’un ENT (plateforme Moodle ou One), d’un accès sécurisé à nos domaines et de livres numériques.

L’éducation aux médias et à l’information est un préalable à l’entrée dans les apprentissages mais a aussi vocation à relier l’école à son environnement. L’objectif est d’aider les élèves à discriminer et faire un traitement pertinent de l’information, et pour ce faire nous outillons nos élèves pour mieux appréhender le monde qui les entoure.

Historique :

Sont concernés toutes les classes sur tous les niveaux du CM1 à la terminale. Initialement ce sont les entrées de cycle, les niveaux CM1, 5ème et 2ndes, qui furent la première vague à la rentrée de l’année 2019-2020. L’ensemble des niveaux (à raison d’un niveau par an) est engagé dans le projet numérique du LFILM. Tous les niveaux ont ainsi été couverts sur trois ans du CM1 à la terminale.
De juin 2018 à juin 2022 cette montée en puissance progressive s’accompagne d’un lourd investissement dans les infrastructures de l’établissement, dans l’outillage de l’élève, dans l’accompagnement et la formation des enseignants. On met l’accent sur la formation des élèves à la coopération, au travail en équipe, à l’autonomie mais aussi au cadre, à la rigueur
La posture et la relation aux apprentissages changent ; l’enseignant est désormais de plus en plus dans le rôle de passeur de savoirs, et les pratiques de l’évaluation en sont aussi impactées.

Au Quotidien:

Numérique et Vie scolaire / incidences sur la citoyenneté/ Culture d’établissement au LFILM.

La citoyenneté numérique comme modus operandi :

Notre objectif sur cette approche est d’avoir des élèves qui se respectent les uns les autres et respectent leurs enseignants, des valeurs associées, une éthique.

La citoyenneté numérique au LFILM se réfère à la capacité de s’engager positivement, de manière critique et compétente dans l’environnement numérique, en s’appuyant sur les compétences d’une communication et d’une création efficaces, pour pratiquer des formes de participation sociale respectueuses des droits de l’Homme et de la dignité grâce à l’utilisation responsable de la technologie.

Un citoyen responsable :

Le LFILM se veut en capacité de fournir à ses élèves des supports, des documents leur permettant d’être éclairés, de les informer, de leur faire partager des expériences, d’en faire aussi des acteurs qui vont mettre à profit leurs compétences pour faire lien. Notre objectif est de faire en sorte que l’élève exerce sa citoyenneté dans une société de l’information et la communication, qu’il devienne un “cyber citoyen” actif, éclairé et responsable.

Un usage sécurisé :

Le LFILM met en place des outils pour baliser les accès (RGPD ,respect d’autrui ; l’objectif étant que les utilisateurs finissent par prendre conscience des incidences juridiques que cela peut engendrer).

L’élève doit arriver à faire un usage sécurisé des outils dont il dispose au quotidien, et doit avoir des pratiques de collaboration et d’échange. Il doit acquérir des compétences, des attributs et des comportements qui exploitent les avantages et les opportunités offertes par le monde en ligne tout en renforçant sa résilience face aux dommages potentiels.

La citoyenneté

Sur les différents sites du LFILM, la représentativité des élèves dans les temps d’échanges visant à améliorer la qualité de vie à l’école est assurée tout à tour par les délégués de classes, les éco délégués ou éco ambassadeurs, par les élus du CVC et du CVL, par les élèves-ambassadeurs du « programme pHARe »…

L’engagement de ces élèves est bien fortement valorisé par l’établissement, notamment par une mention particulière dans ProNote mais aussi dans le « portefeuille de l’élève ».
Depuis plusieurs années, la citoyenneté est aussi devenue numérique. Par la charte numérique signée au début de chaque année scolaire et par des actions de sensibilisations aux « fake news » par exemple ou encore au cyberharcèlement, l’établissement a le souci de prévenir des comportements inadaptés par des séquences de travail explicites et réflexives.
L’enjeu étant de faire de nos élèves des citoyens du monde éclairés et responsables.

Un élève qui a un stylo et un bout de papier dans les mains au LFILM
RÉSERVER UNE VISITE
RÉSERVER UNE VISITE